samedi 9 juillet 2016

Japan Expo

Jeudi 7 juillet, 25 élèves du collège Valmy se sont rendus à Japan Expo dans le cadre de l'Ecole Ouverte. Malgré la chaleur et le monde, tous étaient ravis de cette journée.









Dédicace

Quelques achats chez Kazé

D'autres acquisitions qui viendront enrichir le fonds manga du CDI dès la rentrée !





lundi 13 juin 2016

Fête du club manga

Vendredi 10 juin, nous avons fêté la fin de l'année.
Cette année, c'était une fête un peu nostalgique puisque quatre membres vont nous quitter pour le lycée... et pas des moindres puisqu'il s'agit des "anciens" du club manga, inscrits depuis sa création en 2012.


Souvenirs : le club manga en 2012


dimanche 20 mars 2016

Sortie au Salon du Livre de Versailles

Ce week-end, le club manga s'est rendu au Salon du Livre. Il y avait moins de dédicaces et de rencontres que les années précédentes... mais nous avons tout de même passé un bon moment et fait quelques achats pour le CDI.







mardi 26 janvier 2016

Atelier découverte de l'application Manga FX Camera

Vendredi 8 janvier, les bibliothécaires de la médiathèque Françoise Sagan (Paris, 10ème) sont venues au collège dans le cadre du club manga pour présenter aux élèves une application gratuite : Manga Fx Camera permettant de modifier des photos en y ajoutant des effets "manga" (trame, onomatopées, etc.). Les élèves ont d'abord imaginé un petit scénario, avant de prendre des photos et les retoucher.
Voici quelques réalisations :






samedi 16 janvier 2016

Cérémonie de remise de Prix des Mordus du Manga

Ce samedi 16 janvier, c'était la fête de clôture des Mordus du Manga. Nous nous sommes donc rendus à la bibliothèque Vaclav Havel, dans le 18ème arrondissement.


Nous avons participé à plusieurs ateliers : blind test musical, atelier de calligraphie Japonaise, de customisation, nail art, maquillage, jeux vidéo, jeux de société...

Calligraphie

Customisation Japonaise



Jeu de go
Les mangas ayant remporté le plus de suffrages sont : 

Dans la catégorie 8-12 ans : UQ holder! (Pika) 

et dans la catégorie 13 ans et + : Orange (Akata)




samedi 21 mars 2015

Rencontre avec Shin'Ichi Sakamoto

Samedi 21 mars, 18h30 au Salon du Livre de Versailles...
22 élèves du club manga ont pu assister à une fantastique rencontre avec Shin-Ichi Sakamoto.



 

La rencontre s'est déroulée en deux temps : d'abord des questions-réponses, puis une performance. 
La rencontre portait sur sa nouvelle série Innocent, dont le premier tome vient juste de sortir en France. 

L'histoire d'Innocent décrit la vie de Charles-Henri Sanson, bourreau français, pour la cour du roi Louis XVI, puis pendant la Première République.



Sakamoto a choisi ce personnage étonnant car il voulait décrire l'horreur de ce métier de bourreau et montrer que derrière la fonction, il y avait un homme, avec ses faiblesses et ses défauts. Si le personnage a des traits androgynes, presque féminins, c'est parce qu'il voulait casser un préjugé : même un bourreau peut avoir une allure raffinée. 

Pour représenter les décors, il s'est déplacé lui-même à Paris pour prendre des photos, et lorsqu'il s'agissait de monuments aujourd'hui disparus, il a dû s'appuyer sur des documents historiques.


Beaucoup de questions portaient sur les conditions de travail. Comme la plupart des mangakas, Shin-ichi Sakamoto doit rendre chaque semaine un chapitre (18 pages) afin que sa série puisse paraître dans le magazine de pré-publication de l'éditeur qui l'emploie. Il lui faut donc trois mois pour écrire un tome. Il n'est jamais en retard pour rendre ses planches (parfois même en avance!), il travaille chaque jour de 10h du matin à 3h du matin, chez lui avec ses cinq assistants. Son rythme de travail hebdomadaire s'organise ainsi : deux jours pour réfléchir à l'histoire et 5 jours pour dessiner.

Malgré ce rythme de travail éreintant, il essaie de garder un peu de temps libre pour lire ou regarder la télévision, ne serait-ce que pour nourrir son imaginaire.


En ce qui concerne les techniques de dessin, Shin'ichi Sakamoto nous a avoué préférer travailler sur tablette graphique plutôt qu'avec des outils traditionnels. Avec une tablette, on peut revenir en arrière facilement, déplacer un détail, gommer... c'est très pratique. Tout est entièrement numérisé maintenant.  

Il a toujours eu la passion du dessin. Son premier manga a été publié alors qu'il était âgé de 16 ans. Pour s'entraîner, il reproduisait les dessins de Ken le survivant

Sa précédente série Ascension traitait de l'alpinisme parce qu'il avait envie de traiter de la solitude qui accompagne l'alpinisme lorsqu'il est face à la montagne. 




Auteurs en dédicaces au Salon du Livre

Vendredi 20 mars et samedi 21 mars, nous avons pu croiser dans les couloirs du Salon du Livre Porte de Versailles quelques auteurs en dédicace:

  • Tetsuya Tsutsui. Le premier tome de sa nouvelle série Poison City vient juste de sortir en France chez Ki-Oon.
  • Yunko Kawakami, l'auteur du manga It's your world.  
  • Yuki Kodoma, l'auteur du manga Bloodlad. 
  • et Shin'Ichi Sakamoto, auteur de la série Ascension. Le premier tome de sa nouvelle série Innocent vient juste de sortir en France chez Delcourt.

Tetsuya Tsutsui, en dédicaces sur le stand de Ki-Oon

Yunko Kawakami, en dédicaces sur le stand de Kana
Yuki Kodama, en dédicaces sur le stand de Kurokawa
 



vendredi 13 mars 2015

Sortie au Salon du livre Pte de Versailles


Le Salon du Livre se tient du 20 au 23 mars 2015. Comme chaque année, mangakas, dessinateurs et éditeurs de mangas (Animeland, Akata, Casterman, Delcourt, Glénat, Kana, Ki-oon, Nobi-Nobi, Pika, Soleil...) seront présents sur le salon.

Sortie programmée le samedi 21 mars 

Départ du collège : 14h30 et retour à 20h30
16h30-17h30 : Grand défilé de cosplay - Où ? scène « square jeunesse »
18h30-19h30 : Rencontre avec Shin-Ichi Sakamoto, mangaka Japonais auteur de la série Ascension. La rencontre portera principalement sur sa nouvelle série Innocent qui sort le 18 mars chez Delcourt. Cette série qui compte déjà 7 volumes au Japon retrace la vie de Charles-Henri Sanson, bourreau français pour la cour du roi Louis XVI et pour la Première République française durant plus de quarante années